Formations assistants familiaux


Pour des raisons de confidentialité les programmes détaillés ne sont communiqués que dans le cadre d'un projet de collaboration.



Actions de formation continue à l'intention des Assistants Familiaux agréés

Notre engagement, depuis plus de dix ans, dans la professionnalisation des Assistants Familiaux nous a amenés à concevoir des programmes ajustés aux spécificités de l'accueil familial avec ses enjeux, contraintes, risques et difficultés.

Outre des apports théoriques, pratiques et méthodologiques, la plupart de ces modules comportent un volet « travail clinique et études de cas ».

Nous en présentons ci-dessous un échantillon.

Il va de soi que les contenus feront toujours l'objet d'une élaboration commune avec le service demandeur pour répondre aux besoins spécifiques des professionnels concernés et tenir compte de la durée de formation envisagée.

Nous sommes par ailleurs ouverts et disponibles pour concevoir d'autres programmes à l'intention des Assistants Familiaux :

  • « à la demande » ;
  • sur des thématiques telles que l'autorité, la violence (verbale, physique, psychologique), l'agressivité, la sanction, l'argent de poche, la médiation familiale, la maltraitance institutionnelle, etc.

Gérer les Séparations

Comprendre les risques et enjeux. Soutenir l'enfant.

Durée :

5 à 7 journées de formation.

Formateurs :

Mathieu RAVOUS. Psychologue clinicien. Psychothérapeute
Brigitte SENNE. Responsable de Circonscription. Éducatrice spécialisée.

Publics :

Destinée en priorité aux Assistants Familiaux, cette formation est également très porteuse en « groupe mixte » élargi à des Travailleurs Sociaux.

Argument :

La séparation est une problématique centrale en matière de Protection de l’Enfance.

En effet, le nourrisson, être totalement démuni pour assurer sa survie, ne pourra développer le potentiel important qu'il possède à sa naissance que grâce aux liens qu'il tissera et entretiendra avec sa mère, ses parents ou une personne de substitution.

Durant la petite enfance et l’enfance, toute séparation longue, brutale, peut s’accompagner d’angoisse de perte, mais aussi d’une sensation d'altération de son propre sentiment d’exister. Les séparations, l’absence inexpliquée, voire la mort d’un parent, représentent une source d’angoisse majeure avec toute sa symptomatologie.

Si les relations précoces ont été perturbées - comme c’est souvent le cas chez un enfant confié à l’ASE - toute séparation ultérieure d’une figure d’attachement

risque de déborder ses capacités psychiques. Toute une série de symptômes susceptibles de conduire à des fragilités psychologiques, voire une désorganisation psychique, peuvent alors se développer.

Cependant, se séparer sans s’effondrer reste le plus souvent possible si un travail d’accompagnement sous des formes diverses est mis en place. La capacité des membres de l'équipe pluridisciplinaire à soutenir l'enfant, en lien avec sa famille, dans ce moment particulier, nécessite un travail d'élaboration en commun étant donné l’intensité des émotions et sentiments ressentis par chacun.

Outre l'appui qu'il pourra trouver auprès des autres membres de l’équipe, le fait de pouvoir évoquer ses difficultés et questionnements en situation de formation, et de mieux comprendre les processus de l'attachement, aidera l’Assistant Familial à cerner les enjeux et à prendre du recul. Il sera alors mieux à même de soutenir l’enfant dans ses éprouvés de séparation.

Méthode et supports :

Ce module est animé en alternance par deux formateurs complémentaires de par leurs profils professionnels respectifs offrant ainsi, outre des apports théoriques spécifiques, un double regard, différencié - ayant chacun une expérience du placement familial dans le cadre d’un CG -, sur les situations vécues par les participants et leurs effets sur chacun.

Le travail commun d'analyse et de réflexion sur différentes situations cliniques et supports sera privilégié dans toute la mesure du possible, en tenant compte de contextes tels que la restitution, la réorientation, l'internement ou l'emprisonnement d'un parent, un deuil, ainsi que de la question du maintien des liens avec le milieu familial d'origine.

Diapason
c.f.m.
32 Rue Mallet-Stevens
Bât K - Ville Active
30900 Nîmes.

Adresse de correspondance

DIAPASON CFM / YAKER
229 rue de Tolbiac
75013 PARIS
Tél/fax : +33 (0)9 51 76 47 12
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.